Le soudage, une technique essentielle utilisée dans diverses industries, implique la fusion de matériaux à haute température. Bien qu’il s’agisse d’un procédé crucial dans les domaines de la construction, de la fabrication et de la réparation, il présente des risques importants pour la santé en raison de l’inhalation des fumées de soudage. Ces fumées contiennent un mélange complexe d’oxydes métalliques, de silicates et de fluorures, qui peuvent entraîner de graves problèmes de santé si des précautions adéquates ne sont pas prises.

Cet article explore les risques à long terme associés à l’exposition aux fumées de soudage, soulignant l’importance de la sensibilisation et des mesures préventives pour protéger la santé des soudeurs.

Cancer

L’un des risques à long terme les plus graves pour les soudeurs est l’augmentation de la probabilité de développer un cancer, en particulier le cancer du poumon. Mais il y a également des préoccupations concernant d’autres cancers comme le mésothéliome, le cancer de la gorge, de la vessie et du rein.

En effet, en 2017, l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer a classé les fumées de soudage comme un cancérigène de groupe 1 et a déclaré qu’elles sont cancérigènes pour l’homme, quel que soit le procédé utilisé ou le type de métal soudé.

Les fumées de soudage contiennent une variété de composés cancérigènes qui peuvent altérer les structures cellulaires et conduire à des croissances cancéreuses. Les recherches indiquent que les soudeurs sont exposés à des substances comme le chrome, le béryllium, l’arsenic et le cadmium, tous reconnus pour leur potentiel cancérigène.

Pour mieux comprendre comment les fumées de soudage sont liées au cancer et les carcinogènes spécifiques impliqués, vous pouvez en savoir plus dans cet article détaillé : Fumées de Soudage, Risques de Cancer et Substances à Éviter. Cette ressource fournit des informations précieuses sur les composés présents dans les fumées de soudage et leur corrélation directe avec le risque de cancer.

Manganisme

Le manganisme est une condition neurologique débilitante qui affecte les soudeurs exposés à des niveaux élevés de manganèse présents dans les fumées de soudage. Cette condition se manifeste par des symptômes similaires à ceux de la maladie de Parkinson, y compris des tremblements, des muscles raides et des mouvements lents, ce qui est particulièrement préoccupant.

La toxicité du manganèse affecte principalement les fonctions motrices en s’accumulant dans les ganglions de la base du cerveau, une zone cruciale pour le contrôle des mouvements. Une exposition chronique au manganèse peut entraîner des dommages neurologiques permanents, affectant gravement la qualité de vie des individus touchés.

Pour en savoir plus sur les risques du manganèse dans les fumées de soudage et comment atténuer l’exposition, explorez le guide complet disponible ici : Manganèse et Fumées de Soudage : Risques et Solutions. Cet article offre des perspectives sur les mesures préventives et les protocoles de sécurité qui peuvent réduire de manière significative le risque de développer le manganisme.

Problèmes pulmonaires

Les soudeurs sont exposés à un risque significatif de développer des conditions respiratoires chroniques en raison de l’inhalation de particules dangereuses (nickel, béryllium, etc.) et de gaz (oxydes d’azote, ozone, etc.) pendant le soudage. Parmi les problèmes pulmonaires, on trouve notamment :

  • Anthracose : Couramment associée aux travailleurs du charbon, l’anthracose peut également survenir chez les soudeurs en raison de l’inhalation de poussière de carbone.
  • Stannose : L’inhalation de fumées d’oxyde d’étain, fréquente dans certains environnements de soudage, conduit à cette condition respiratoire, qui, bien que généralement réversible, peut causer des problèmes respiratoires à long terme si l’exposition se poursuit.
  • Bérylliose : La maladie pulmonaire chronique du béryllium est une maladie pulmonaire grave causée par l’exposition au béryllium, un composant trouvé dans certains matériaux industriels utilisés dans le soudage. Elle peut entraîner de graves dommages pulmonaires.
  • Accumulation de fluide dans les poumons : L’exposition aux fumées de soudage peut entraîner un œdème pulmonaire, où du fluide s’accumule dans les cavités pulmonaires, affectant gravement la respiration. Les fluorures et le vanadium en sont notamment responsables.
Inscrivez-vous pour profiter de cette mine d’informations et poser toutes vos questions en chat. Places limitées.

Asthme

L’asthme professionnel est une préoccupation courante pour les soudeurs, résultant d’une exposition chronique aux irritants trouvés dans les fumées de soudage, tels que le chrome, l’ozone, les oxydes d’azote et le nickel. Ces irritants provoquent une inflammation et un rétrécissement des voies respiratoires, entraînant des symptômes tels que des sifflements, de la toux et un essoufflement.

Une exposition continue peut conduire à une condition persistante où même l’inhalation d’une petite quantité de fumées peut déclencher des crises d’asthme.

Problèmes rénaux

Les fumées de soudage contiennent des métaux toxiques tels que le cadmium, le plomb et le chrome, qui sont nocifs pour la fonction rénale. Une exposition chronique à ces métaux peut causer des dommages directs aux reins, pouvant entraîner une maladie rénale ou aggraver des conditions préexistantes.

Ulcères gastriques

L’exposition à long terme aux fumées de soudage peut également affecter le système gastro-intestinal, conduisant à des conditions telles que des ulcères gastriques. Ces ulcères surviennent en raison des effets des substances toxiques inhalées pendant le soudage, qui peuvent causer ou exacerber une détresse gastro-intestinale.

Dommages au système nerveux

En plus du manganisme, les soudeurs sont à risque de dommages plus larges au système nerveux en raison d’autres substances neurotoxiques présentes dans les fumées de soudage. L’exposition à des métaux comme le plomb et le mercure peut perturber les fonctions normales du système nerveux, entraînant une variété de symptômes tels que la perte de coordination, l’engourdissement et des difficultés cognitives.

Troubles osseux et articulaires

L’exposition chronique aux polluants comme les fluorures dans les fumées de soudage, associée à la nature physique exigeante du soudage, peut entraîner des troubles significatifs des os et des articulations. Les fluorures sont connus pour causer la fluorose squelettique, une condition qui entraîne des raideurs et des douleurs articulaires, ainsi que des modifications de la structure osseuse. Cette exposition à long terme aggrave le stress déjà imposé sur le corps du soudeur en raison de la contrainte physique et des postures parfois inconfortables requises par le travail.

Conclusion

Bien que les risques pour la santé associés aux fumées de soudage soient significatifs, ils peuvent être efficacement gérés et atténués avec les bonnes pratiques et équipements. La prise de conscience des dangers posés par des substances comme le manganèse, le chrome, le nickel et d’autres composés toxiques dans les fumées de soudage est la première étape pour protéger la santé des soudeurs.

Pour se prémunir contre les risques posés par les fumées de soudage, nous avons développé une méthode en 8 étapes, offrant des mesures de protection complètes. Voici les étapes en bref :

  1. Trouver des alternatives au soudage manuel.
  2. Isoler les opérations de soudage.
  3. Utiliser un procédé et des paramètres qui génèrent moins de fumées.
  4. Sélectionner des matériaux et des consommables moins dangereux.
  5. Utiliser des extracteurs de fumées.
  6. Positionnement pour éviter les fumées.
  7. Ventilation générale.
  8. Équipement de protection individuelle.

Explorez les stratégies détaillées pour Résoudre vos Problèmes de Fumées de Soudage en 8 Étapes afin d’en savoir plus sur la création d’un environnement de soudage plus sûr.

3 Façons de Faire un Premier Pas vers un Environnement sans Fumées

1 – Assister à notre Webinaire

2 – Demander le Guide «30 Conseils d’Expert pour Se Débarrasser des Fumées»

Vous recevrez aussi de l’info sur les réglementations, des exemples d’installation, des conseils pour choisir le bon extracteur.

3 – Contactez-Nous

Il nous fera plaisir de vous aider à protéger vos soudeurs et à respecter les normes en vigueur. Nous nous déplaçons partout au Canada et aux États-Unis pour des essais gratuits.

1-800-922-2522
info@henlex.com